Quand les femmes sont aux commandes : Mission accomplie !

Le premier débat organisé par Médiactuelles a eu lieu ce mardi 10 novembre dans l’espace studio de Sud Ouest, Quai de Queyries.

« Quand les femmes sont aux commandes » comment exercent-elles leur autorité, leur leadership ? Où en est on dans leurs entreprises ? Mixité, parité, égalité ?

En plateau, sept femmes de pouvoir* représentant un échantillon d’activités des plus varié, presse écrite, télévision, laboratoire médical, gendarmerie, administration municipale, haute technologie, logement social.

Image 8

Des expériences très différentes, par le recrutement, les effectifs dirigés, la culture d’entreprise et cependant des constats assez proches.

Martine Griffon-Fouco, Dr Isabelle, Cathy Debray, Sigrid, Commandant Christine Bouffière, Brigitte Proucelle et trois Médactuelles, au centre Marie Christiane Lipani, à droite photo Florence Bord, à gauche Marie Christiane Courtioux
Martine Griffon-Fouco, Dr Isabelle Fischer Deguine, Cathy Debray, Sigrid Monnier, Commandant Christine Bouffière, Brigitte Proucelle et trois Médactuelles, au centre Marie Christiane Lipani, à droite photo Florence Bord, à gauche Marie Christiane Courtioux. Elles seront rejointes par Claire Combes (Crédit Stéphane Lartigue SO).

L’entreprise et le public qu’elle sert a encore un regard très convenu, très masculin, et au total respectueux de la compétence.

Dans le public, autant d'
Dans le public, autant d' »expertes » qu’en plateau ! (Crédit Thierry David  SO)

Lire l’article de Valérie Deymes pour Sud Ouest :

SUD OUEST 11 nov Femmes et pouvoir p 12SUD OUEST 11 nov Femmes et pouvoir p 13

« le texte de Valérie Deymes :

  Quand les femmes sont aux commandes, comment assoient-elles leur leadership et leur autorité ? Poser la question serait peut-être déjà identifier qu’elle ne coule pas de source. Une question que la toute jeune association girondine, Médiactuelles-les ateliers de l’égalité, a soumise, hier soir, dans les locaux de « Sud Ouest », à sept femmes dirigeantes.

Une soirée animée par Marie-Christine Lipani, chercheuse, directrice adjointe de l’Ijba (Institut de

journalisme de Bordeaux) et membre de Médiactuelles.

Une soirée tournée vers le débat et l’échange mais aussi vers la « mise en lumière » de réussites professionnelles

au féminin. Car l’ambition de Médiactuelles est bel et bien de se positionner comme média (1) et plateforme d’échanges pour valoriser les compétences et talents des femmes dans le monde de l’entreprise. Ici, on range les couteaux de la vieille guerre des sexes et les arguments ultra-féministes pour transmettre…une ou plutôt les expériences des sept invitées.

Bon alors, c’est facile de diriger des équipes quand on est une femme (parfois des équipes à majorité masculine) ?

« Il faut du courage et de la ténacité », (Dr Deguine, PDG de Bioffice), « sans pour autant neutraliser son genre » (Christine Bouffière, commandant de gendarmerie). « Être nommée à un poste, c’est avoir un permis de conduire, à nous ensuite de tracer la route » (Catherine Debray, rédactrice en chef adjointe, directrice de la Gironde à « Sud

Ouest »). « Il faut apprendre à écouter » (Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde-Habitat) et ce, avec un impératif : « Rester soi-même et ne pas aller au-delà de ce qu’on est » (Martine Griffon-Fouco, vice-président exécutive Akka Technologies).

Le mal nécessaire

Après, chaque femme dirigeante a ses méthodes et celle de Brigitte Proucelle, directrice générale des affaires culturelles de la Ville de Bordeaux, est assez originale : « Lorsque je fais passer des entretiens à des hommes, je leur pose les questions auxquelles j’ai eu droit par le passé, notamment sur les tâches ménagè-

res à la maison et l’acceptation deleur investissement par leur conjoint.»

Mais on ne va pas se mentir, toutes ces femmes ont eu droit à un moment donné aux préjugés et à quelques vieux réflexes misogynes sans parler du fameux plafond de verre auquel elles continuent de se cogner. Pas partout : « À France 3 Aquitaine, égalité professionnelle et parité sont des objectifs clairs et très suivis », souligne Claire Combes, déléguée régionale. « Au point parfois de tomber dans l’excès inverse… » Alors faut-il des quotas ? « C’est un mal nécessaire pour que les générations futures s’habituent peu à peu à cette prise de responsabilité » est convaincue le Dr Deguine. « C’est un mal nécessaire quand le bien faire ne suffit pas », conclut Catherine Debray.

Signé Valérie Deymes

Les intervenantes :

Chef d’Escadron Christine Bouffière, commandant de la compagnie de gendarmerie de Mont de Marsan

Claire Combes, déléguée régionale de France 3 Aquitaine

Cathy Debray, rédactrice en chef adjointe de Sud Ouest, directrice des éditions de la Gironde

Dr. Isabelle Fischer Deguine, biologiste médical, président directeur général de Bioffice

Martine Griffon-Fouco, vice président exécutive chez AKKA Technologies

Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde-Habitat

Brigitte Proucelle, directrice générale des affaires culturelles et directrice générale adjointe des services de la mairie de Bordeaux

Remerciements :

Aux intervenantes qui ont parfois sacrifié un rendez-vous important de dernière minute.

A Sud Ouest, M. Stéphane Vacchiani, et la direction de la communication, Carole Villeneuve, Ghislaine Rémond, la Direction générale. le service photo, photographes Thierry DAVID ( débat) et Stéphane LARTIGUE (groupe debout).

Les étudiants de l’IJBA et leur professeur de technique JIRI

Le public qui a souvent reconnu au fil des récits d’expérience, des situations déjà vécues…et pris le parti d’en sourire.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s