« La vie d’Adèle », le visa annulé, la ministre fait appel

La justice avait été saisie par l’association Promouvoir, cofondée par l’avocat André Bonnet et proche des milieux catholiques traditionalistes, qui revendique 350 adhérents. Elle estimait que le film aurait dû être interdit aux moins de 18 ans. Promouvoir avait été déboutée en première instance en septembre 2014 de sa demande d’annulation du visa d’exploitation du film. Elle a fait part mercredi de sa « grande satisfaction », soulignant que ses « actions reposent sur une révolte contre des images choquantes, violentes ou pornographiques ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s