Un combat pour 2016

De nouvelles règles ou « fatwas », qui règlement l’ « usage » et l’entretien  des femmes en esclavage sexuel,  ont été découvertes à la faveur d’un raid américain en Syrie.

Ce code fixe les conditions et la durée des relations sexuelles autorisées aux « propriétaires ».

La Fondation Scelles, de son côté, s’apprête à publier un rapport sur le financement de l’organisation Etat islamique par la prostitution.

FranceTV info publie l’entretien du magistrat Yves Charpenel réalisé par Hervé Brusini : LIRE>

L’état islamique à la tête d’un véritable trafic d’êtres humains

Source : Fondation Scelles, terrorisme et exploitation sexuelle, un sujet à l’étude depuis 2010. Le rapport constate le développement en Irak de réseaux de prostitution qui n’ont pas attendu Daesh pour prospérer.

La Fondation, qui affiche comme slogan : Connaître, comprendre combattre l’exploitation sexuelle, publie une cartographie mondiale de la prostitution.

Les nouvelles règles ou « fatwas », qui règlement l' »usage » et l’entretien  des femmes en esclavage sexuel,  avaient été découvertes en mai dernier  ( fatwa 64 du 29 janvier 2015) à la faveur d’un raid en Syrie et sont publiées par l’agence de presse REUTERS.

Le propriétaire ne doit pas imposer à l’esclave des pratiques interdites. Il ne peut ni l’humilier, ni exiger de son esclave des travaux qu’elle serait incapable d’exécuter. Le sort des enfants à naître est évoqué ainsi que différents aspects pratiques, sanitaires et juridiques des conséquences de ces relations sexuelles.

 

Dès mai 2015, L’ONU avait mandaté Zainab Bangura pour enquêter sur ces violences sexuelles. LIRE son Interview sur MiddleEastEye

( édition française)

 

1-Le prix d’un esclave sexuel, garçon ou fille varie selon l’âge entre 124 et 165 dollars, selon l’ONU.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s