News = MC2

Edition du 21 février 2016

NEWS = MC2

(News of the news)

par Marie Christiane Courtioux

 

LCI autorisé en continu… en cas d’événement majeur de l’actu

 

LCI va devoir inventer un nouveau modèle de news en direct. Selon l’accord passé avec le CSA (autorité de régulation du Paf) la chaîne d’info de TF1 n’aura pas le droit d’occuper plus de 30% de son antenne avec un Journal d’Information. Cela lui interdit de vouloir faire de l’info en continu et de concurrencer I.Télé ou BFMTv

 

Néanmoins :

La chaîne info pourra-t-elle bousculer sa programmation en cas d’actualité exceptionnelle ? Oui dit le CSA, qui autorise la chaîne à « adapter sa programmation lorsque survient un événement exceptionnel et majeur lié à l’actualité tel que notamment : attentat, inondations, libération d’otage« . Une subtilité très importante, LCI pourra donc casser son antenne et ne pas respecter ses obligations dans ces circonstances. C’est précisément lors de ces moments que les chaînes d’info enregistrent leur pic d’audience.

 

http://www.ozap.com/actu/lci-sur-la-tnt-gratuite-les-journaux-limites-a-30-du-temps-d-antenne/490665

 

Boloré furax des pertes de Canal+ : la faute aux prédécesseurs !

 

Canal+ dans la tourmente, selon un cliché bien pratique ? Les résultats ne sont pas bons. Ni pour le chiffre d’affaires, ni pour l’audience. Cette situation menace l’ensemble du groupe Vivendi, affirmait Vincent Bolloré en présentant les résultats 2015.

Les observateurs spécialisés voient dans cette charge inhabituelle de férocité, une façon de faire pression sur les instances pour ne pas s’opposer à un rapprochement avec BeIn sport. L’envolée des tarifs de retransmission du sport sont en effet rendus largement responsable des pertes de 264 millions d’Euros.

L’UFC Que Choisir a pris position pour la défense des abonnés et demandé que le couplage des abonnements Canal et Sports ne devienne pas obligatoire.

Et le chantage à l’emploi n’est pas très loin : Canal+ emploie 8200 personnes.

C’est une équipe réduite qui, d’ailleurs, couvrira le Festival de Cannes sur la Croisette.

L’Afrique, en forte progression, sauve la situation avec +400.000 abonnements en un an.

 

 

http://www.ozap.com/actu/mauvais-resultats-de-canal-vivendi-charge-violemment-l-ancienne-direction/490780#utm_campaign=10256&utm_medium=email&utm_source=emailingwebedia

 

 

BBC se réorganise autour des catégories de contenus et de publics

 

Le patron de la BBC, Lord Hall prépare la plus grande révolution de la BBC ( et peut être bien de l’ensemble des médias) vers le convergence ultime. Une réorganisation des services prévoit la disparition des grandes directions, TV et radio, au bénéfice d’un découpage horizontal : contenus et attentes du public.

Seraient ainsi en gestation de nouvelles divisions, BBC Entertain, englobant Radio 2, sous une direction consacrée au divertissement, et par ailleurs BBC Inform, englobant Five Live, consacrées à l’information. Des sous directions telles que Jeunesse, pourrait regrouper BBC Three et la station de Pop Music radio One.

Elle s’adresse aussi aux teenagers en lançant une émission et un documentaire à suivre consacré aux VTubers. Sur le site Radio One.

Il s’agit de récupérer un public attiré par de nouvelles formes de shows sur Youtube et publiés par des vloggers, des bloggers vidéo, dont certains rassemblent d’importantes audiences.

 

http://www.tubefilter.com/2014/08/25/bbc-radio-one-youtuber-program/

 

 

Reportage en direct : choisir Facebook Direct ou Périscope ?

 

Le lab du Guardian a testé les deux technologies et leurs aptitudes au livestreaming (émission en direct) comme complément aux techniques classiques de reportage.

L’avantage de FB Direct, déjà adopté par d’importants médias ( BBC etc) est que les vidéo mises en ligne ne disparaissent pas au bout d’un temps relativement court.

Sur le plan de l’engagement* ( implication ?) du public, Periscope mobilise plus de spectateurs en direct, ensuite le flux diminue. En revanche, sur FB, le même reportage, vu par quelques dizaines en direct, est encore vu par plusieurs centaines le lendemain.

A choisir et utiliser selon le sujet : rencontre sportive ? Congrès politique ?

La démo affichée sur Neimanlab montre les qualités et défauts des deux supports : le reporter a beaucoup de facilité à se déplacer et improviser tout en marchant à la recherche d’un plan intéressant dans les coulisses d’un concours de beauté canin ! Spontanéité, immersion, ambiance « comme si vous y étiez », intéressants pris sur le vif. Mais au total, beaucoup d’images inutiles, de personnes vues de dos, de brouhaha … bref sans montage, une impression d’amateurisme. Faute de préparation, le récit peut sembler interminable, les bons moments noyés dans la masse. Les deux systèmes requièrent un apprentissage et une bonne maîtrise de l’outil, une bonne maîtrise du récit en direct et du ton de voix. Mais aussi – un peu à l’encontre de la découverte du sujet – une bonne connaissance du sujet, pour éviter les plans inutiles, tenter de construire une histoire, avec un début et une chute.

 

http://fr.euronews.com/2015/04/02/periscope-l-application-qui-fascine-et-inquiete/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s