Le bloc notes de MCL #15- 19/03/2016

Le bloc notes de MCL  #15- 19/03/2016

 

par Marie Christine Lipani

 

Le prix de l’info et l’invisibilité des femmes…aux assises du journalisme

 

Début mars, se tenaient à Tours les Assises Internationales du journalisme sur le thème « le prix de l’info », thématique qui ne pouvait pas plus coller à l’actualité puisque depuis quelques temps déjà, plusieurs industriels comme Patrick Drahi (Numéricâble et SFR) ont fait main basse sur des titres de presse. Par ailleurs, c’est début mars également que les députés ont adopté en première lecture la loi dite anti Bolloré, destinée à renforcer la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias et qui prévoit notamment dans son article 1 d’étendre à l’ensemble des journalistes « un droit à refuser toute pression ou d’accepter un acte contraire à son intime conviction professionnelle ». Les médias devront aussi jouer la carte de la transparence pour ce qui est de la composition de leur capital.

Prés 200 intervenants, journalistes, éditeurs de presse, sociologues, économistes, formateurs et enseignants en journalisme ….ont alimenté et animé des dizaines de conférences et de débats au cours de ces intenses journées de réflexion. Education aux médias, robots et journalisme, comment lutter contre les théories du complot, comment la presse locale innove, les incubateurs pour les médias, les lanceurs d’alerte, les modèles économiques, la concentration, les nouveaux modes de financement des médias…. Ce rendez vous annuel, organisé par l’association Journalisme et citoyenneté, désormais présidée par Marc Mentré, fut riche et copieux. Un vrai temps fort et d’échanges au sein de l’univers médiatique où jeunes étudiants en journalisme peuvent rencontrer et interroger de grands patrons de rédaction. Dommage, cependant, malgré la présence de nombreuses femmes qui comptent dans cette profession comme par exemple Marie Christine Saragosse présidente de France Médias Monde, Michèle Léridon directrice de l’information à l’AFP…. et alors que ces assises se déroulaient en même temps que la Journée Internationale des Droits des Femmes, qu’aucun rendez vous ne soit dédié à la place des femmes dans les médias (c’était le moment puisqu’il y avait sur place des responsables et des cadres des rédactions), doublement le moment (presque une urgence démocratique) car, rappelons-le, toutes les études confirment la quasi invisibilité des femmes, en tant que sujet et en tant qu’expertes, dans les médias d’information…..

 

Plus d’infos : www.journalisme.com

 

 

 

Idées reçues sur l’égalité entre les femmes et les hommes

 

Les éditions Le Cavalier Bleu viennent de publier un petit ouvrage très érudit et très bien construit dont le titre est déjà évocateur : « idées reçus sur l’égalité entre les femmes et les hommes ». Les auteurs, Thierry Benoit, fondateur de l’association La Boucle, et directeur des études du diplôme « conseiller-ère/référent-e égalité entre les femmes et les hommes (Paris III et VI) et Dominique Nadaud déléguée départementale (Corse) à la Mission aux Droits des femmes et à l’égalité invitent à s’interroger sur les différentes manières de déconstruire les stéréotypes sexués. Pour eux, et nous partageons ce point de vue, l’égalité doit s’organiser et s’enseigner.

 

Plus d’infos : www.lecavalierbleu.com

 

Unknown-1

Je suis top ! Liberté, égalité, parité

 

C’est une bande dessinée (édition Delcourt, janvier 2016) mais elle en dit plus sur les discriminations faites aux femmes dans les entreprises, le plafond de verre, le sexisme bienveillant, l’articulation des temps de vie…. que n’importe quel discours politique. Et en plus, on rit beaucoup. Mais qu’on ne s’y trompe pas, le propos est grave, sérieux et bien posé. Blandine Métayer, actrice et auteure de la pièce « je suis top ! » dont s’inspire cet album, Véronique Grisseaux, scénariste (un gars une fille) et Sandrine Revel créatrice de BD bordelaise qui était il y a quelques jours l’invitée de Médiactuelles-les Ateliers de l’égalité lors d’un débat organisé à la librairie La Machine à lire sur le thème la BD est-elle sexiste ? (voir notre article), signent cette bande dessinée remarquable qui fait un bien fou, parce qu’elle vise aussi à donner aux femmes l’envie de sortir de ces assignations de genre dans lesquelles les hommes tentent de les enfermer. Cette BD, c’est un peu comme un coach personnel pour que chaque femme puisse casser ces mécanismes sexistes encore trop présents dans la société. A consommer sans modération et surtout à partager, avec les hommes aussi. Cela ne peut pas leur fait de mal…

 

Plus d’infos : www.editions-delcourt.fr

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s