Archives pour la catégorie Culture

Paris Polar…Femmes face au crime !

belle idée, beau sijet…

 

Voir le programme

Paris Polar 2017

 

Quelques références:

https://www.babelio.com/liste/2843/Les-reines-du-polar-dans-le-monde

Quai du polar. La femme est-elle l’avenir du roman noir ?

http://www.lci.fr/livre/quais-du-polar-la-femme-est-elle-lavenir-du-roman-noir-1507342.html

https://www.lexpress.fr/culture/livre/quand-les-romans-noirs-donnent-la-vedette-aux-femmes_1807289.html

Stop aux scènes de viol dans les séries télé ! Sans blague ?

« Ces scènes de viol semblent avoir été écrites pour montrer des femmes nues et vulnérables, pour faire augmenter l’audimat. Dans Game of Thrones, les agressions sexuelles sont érotisées et trop nombreuses. Dès lors, si la violence du rapport pour le personnage est minimisée à l’écran, le spectateur, lui, peut ressentir une autre forme de violence. En niant la gravité du viol, la série fait violence aux victimes d’agressions sexuelles et leurs alliés ».

Selon Terrafemina,

les producteurs de séries télé disent (enfin) non à l’abus de scènes de viols et d’agressions sexuelles, faits pour montrer des femmes nues et ainsi attirer le public !

En effet, une vieille recette les femmes nues !… mais il est vrai qu’à cette échelle et avec ce réalisme ultra trash, il y a de quoi dire STOP !

L’article d’Anaïs Orieul examine la salutaire réaction des « showrunners » *,  et autres producteurs.

VIOL DE SANSA STARK dans Game of Thrones

« Les agressions sexuelles sont une expérience humaine. Cela arrive aux hommes, aux enfants, aux femmes âgées, et c’est un traumatisme pour tout le monde. Alors pourquoi les scénaristes persistent à réserver le viol à de jolies jeunes femmes ? »

Mais on ne voudrait pour rien au monde manquer la version des faits par KONBINI !  » les dessous tordants des scènes de sexe … »
OUPS, le récit d’Emily, c’était bien de l’humour, selon Première

(> Image à la Une)

* Showrunner : merci Alexandre Astier pour l’explication

C’est un véritable homme-orchestre qui a la main mise sur tout le processus de production : de la salle d’écriture, au plateau de tournage, jusqu’au montage final si nécessaire. C’est lui qui insuffle son identité à la série qu’il dirige.

 

Au fait, qu’en est-il des dernières comédies musicales ? Si certain(e)s d’entre vous les ont vues ? Merci d’utiliser l’espace « commentaires »

Et perso: « Sex and the city », c’est pratiquement la bibliothèque rose de notre enfance ! MCC

Qui est la femme forte à la Culture pour François Fillon ?

Au cours des trois débats des candidats de la Droite et du Centre à la Primaire ouverte du parti Les Républicains, il a été peu question de culture.

Cela ne signifie pas que les candidats n’aient pas de programme dans ce domaine.

Chez le vainqueur, quels sont les choix, les propositions ?

Priorités ? Patrimoine ou arts vivants ?

Médias ? Service public de l’information ?

Financements ? privés, publics ?

Gestion égalitaire Hommes/Femmes ? *

FRANCE CULTURE ( Zoé Sfez, émission Le journal de la Culture) a fait l’effort de lire et de nous résumer le programme du « favori » des sondages.

On y fait la connaissance d’une femme d’influence auprès du candidat de la Droite.

On lui prête le choix : Tout pour le patrimoine ?  N’exagérons rien, mais « plus encore »,  ce serait elle :

(400 millions d’euros/an contre 360 actuellement, ce n’est pas vraiment un tremblement de terre !)

« Muriel Genthon, ancienne conseillère de Jean-Jacques Aillagon, quand il était ministre de la culture jusqu’en 2005, a été inspectrice générale des affaires culturelles au ministère de la Culture avant d’être nommée haut-fonctionnaire à l’Egalité femmes-hommes, toujours Rue de Valois. Elle est surtout architecte de formation et spécialiste du patrimoine, et c’est elle qui a mené un travail de terrain pour récolter les idées qui ont abouti à ce programme. »

Membre du Haut Conseil à l’Egalité Hommes/Femmes, elle aura l’occasion de préciser ses orientations et nous suivrons ses initiatives avec intérêt.

La Culture selon François Fillon

La lecture de BFMTV par Jammal Henni

Une vision du « partage de la culture » dénoncée par l’Humanité.fr

Le texte original « Une politique culturelle forte et lisible pour préparer l’avenir »

Marie Christiane Courtioux

 

Si vous avez des infos, des observations, merci d’utiliser l’espace commentaires.

L’autre moitié de l’humanité

Courrier International, en partenariat avec France Inter, propose un hors série ( avril mai juin 2016): Une histoire des femmes.

 

Sur titre alléchant :

Anges, démons, muses ou rebelles, de Néfertiti à Mère Thérésa

Certes il n’est pas exhaustif, mais donnera une vision panoramique aux jeunes générations, qui pourraient avoir zappé les « suffragettes », chercheuses ou artistes novatrices en leur temps.

Lire la suite L’autre moitié de l’humanité

Avril-mai chez Femmes solidaires

Femmes solidaires du Bassin d’Arcachon ( La Teste de Buch) nous transmet son programme : théâtre-forum et cinéma>>>

 

images

(C’était sur Sud Ouest au moment en novembre, la préparation de la Bourse aux jouets…ça pétille ! )

( > Lire plus bas : des actions récentes de l’association en faveur de causes et d’enjeux internationaux : avortement / femmes de Djibouti …)

Un super programme pour fin avril et mai :

OUVRIR LE PROGRAMME en PDF

Unknown-1

Femmes solidaires soutien la mobilisation contre une loi qui interdirait l’avortement en Pologne.Unknown-2

 

et la cause des femmes de Djibouti >PDF

Les femmes girondines dans la guerre économique

Par Hubert Bonin*

Théâtre Olympia Arcachon – 25 avril 2016 à 15h

à l’initiative de l’UTLARC

 

Une guerre économique discrète en 1914-1918 : les femmes dans les usines girondines

 

Le thème des femmes en guerre économique, déjà bien traité, permet de mêler l’histoire économique, l’histoire de la Première Guerre mondiale, l’histoire sociale et sociétale, l’histoire du genre. Nous avons dépouillé des dossiers aux Archives départementales de la Gironde consacrés à « l’autre front » et donc à l’insertion des femmes dans la « machine de guerre ». Le mythe de femmes combattant ainsi à l’arrière tandis que les hommes se battaient au front a été sublimé. Mais leur vie de femme, de mère de famille et de travailleuse aura été souvent plutôt dure; des grèves sont même intervenues. C’est ce pan d’histoire que la conférence entend retracer, avec des faits, des questionnements, des débats, autour de deux thèmes clés : « Les femmes girondines dans la guerre économique » et « Les conditions de travail et de vie des Girondines engagées dans la guerre économique ».fabrication de caillebotis

Bibliographie :

  • 14-18. L’autre front. Les femmes de Gironde au temps de la Grande Guerre, Bordeaux, Archives départementales de la Gironde, 2014.
  • Axelle Maquin-Roy, « Ces dames retroussent leurs manches », in Fabien Pont (dir.), 1914-1918. Notre région dans la guerre, Bordeaux, Sud Ouest, 2014, pp. 84-89
  • Évelyne Morin-Rotureau (dir.) (avec Annette Becker, Florence Brachet-Champsaur, Colette Cosnier et alii), Françaises en guerre, 1914-1918, Paris, Éditions Autrement, 2013.
  • François Cochet, « Femmes en guerre », in François Cochet et Rémy Porte (dir.), Dictionnaire de la Grande Guerre, collection « Bouquins », Paris, Robert Laffont, 2005, pp. 417-420.
  • Évelyne Morin-Rotureau (dir.), Combats de femmes : 14-18, les femmes, pilier de l’effort de guerre, Paris, Éditions Autrement, 2004 ; réédité en 2014.
  • Sylvie Schweitzer, Les femmes ont toujours travaillé : une histoire du travail des femmes aux XIXe et XXe siècles, Paris, Odile Jacob, 2002.
  • Luc Capdevila, François Rouquet, Fabrice Virgili et Danièle Voldman, Hommes et femmes dans la France en guerre (1914-1945), Paris, Payot, collection « Petite Bibliothèque Payot », 2011.
  • Voir aussi le roman d’Ernest Pérochon, Les gardiennes, écrit en 1924.

Hubert Bonin, professeur émérite & chercheur en histoire à Sciences Po Bordeaux et à l’UMR GRETHA-Université de Bordeaux [www.hubertbonin.com]

Les femmes et la Une à la Bibliothèque de Bordeaux

Un événement Bibliothèque de Bordeaux dans la cadre de l’exposition « La face cachée de la Une »

Médiactuelles remercie la Bibliothèque de Bordeaux pour son invitation.

Rendez vous le mardi 22  mars 2016 à 18 h 30

Unknown

0ù sont les femmes dans les médias ? Rarement à la Une des journaux et des magazines. Elles sont aussi  très peu sollicitées par les journalistes en tant qu’expertes. Les études se suivent et se ressemblent. Dans les médias d’information, les femmes constituent un genre assez…absent. Autrement dit, elles ne sont pas souvent un sujet d’information à part entière.

Pire encore, quand les femmes sont mises sur le devant de la scène médiatique, la presse véhicule des représentations parfois très stéréotypées renvoyant les femmes à des champs relevant de la sphère privée et domestique.

Unknown-1La sphère publique et professionnelle tout comme les attributs du pouvoir sont (encore trop) réservés aux hommes. Cela signifie t-il pour autant que le système médiatique est particulièrement sexiste ? Cette situation est sans doute plus complexe qu’il n’y parait. Pour comprendre de tels mécanismes reproduisant un certain ordre social, il faut aussi regarder du côté des conditions de production des discours médiatiques. Cependant, rendre visible cette invisibilité des femmes dans la presse,  demeure une étape fondamentale constitutive du changement,  véritable enjeu de modernité sociale.

photo profil 2Marie-Christine Lipani est chercheuse, maitre de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication. Directrice adjointe de l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA), université Bordeaux-Montaigne/laboratoire MICA. Elle est aussi journaliste et présidente de Médiactuelles-Les Ateliers de l’égalité, association bordelaise, dédiée à la place des femmes dans la société et tout particulièrement dans les médias.

Débat BD à la Machine à Lire : ce mercredi à 18 h 30

Quel plaisir de nous retrouver dans ce lieu où souffle la curiosité, « La Machine à Lire » !

lml_gd_nomLe groupe Médiactuelles remercie Mme Des Ligneris pour son accueil.

 

 

cropped-cropped-mediactuelles-der1.jpg

Invitation

Débat :
Mediactuelles- Les Ateliers de l’égalité – La Machine à Lire,
mercredi 16 mars, 18H30. Bordeaux

Les femmes dans la BD : mauvais genre ?

 

Unknown-4

 

Ce sont des femmes, des dessinatrices, réunies au sein du Collectif des créatrices de bandes dessinées contre le sexisme, qui les premières, ont dénoncé la sélection 100% masculine du grand prix du festival de BD d’Angoulême.

Curieusement la presse, en grande partie, s’est emparée de cette polémique lorsque des auteurs (des hommes) ont, par solidarité, soutenu la démarche de leurs collègues féminines. De telles réactions questionnent avec acuité la place des femmes dans la bande dessinée, leurs rapports avec les éditeurs et autres professionnels du secteur, mais aussi leur visibilité et cela va bien au-delà de l’attitude plus que maladroite des organisateurs du festival.

 

Unknown-2

Les femmes représentent aujourd’hui plus de 25% des auteurs francophones, leur contribution et puissance créatrice est loin d’être marginale ou secondaire. Au sein du 9e art, (mais c’est aussi le cas dans toutes les formes d’expression artistique et au sein de toutes les organisations professionnelles notamment) être un homme n’est nullement un gage de qualité…

Comment le monde des bulles se comporte t-il avec ses créatrices ? Tel est le débat proposé par l’association Médiactuelles-les Ateliers de l’égalité qui se mobilise pour promouvoir et défendre l’égalité professionnelle femmes-hommes au sein de la société.

images-1

Le mercredi 16 mars 2016, à 18H30

à la librairie La Machine à Lire, Bordeaux

glenn-gould-tome-1-glenn-gould-une-vie-a-contretemps

En présence de :

Marie Gloris Bardiaux Vaïente, scénariste de BD. Travaille pour différents éditeurs : Delcourt avec Isabelle La Louve de France ; Dupuis, avec des publications régulières dans Spirou…

Signataire de la charte du Collectif des créatrices de BD contre le sexisme. Docteure en histoire contemporaine et enseignante

Sandrine Revel, auteure et illustratrice de BD, Prix Artemisia 2016 pour Glenn Gould, une vie à contretemps (ed. Dargaud, 2015).

Signataire de la charte du Collectif des créatrices de BD contre le sexisme.

Eric Audebert, directeur artistique de l’association 9-33, organisateur du festival Regard 9, La bande dessinée autrement

Modération : Marie Christine Lipani, chercheuse IJBA-MICA, présidente de Mediactuelles-Les Ateliers de l’égalité

Elle est l’auteure de « Les femmes dans Astérix. Uniquement des emmerdeuses ? (in le Tour du Monde d’Astérix, B. Richet (ed.) Presse Sorbonne Nouvelle, 2011), et « La révolte des personnages féminins de la bande dessinée francophone. Cartographie d’une émancipation de fraîche date » (Le Temps des médias, n°12, 2009)

 

Entrée libre

http://mediactuelles.com

Twitter : @mediactuelles

mail : mediactuelles@gmail.com

4164896493-55d6ca831eec5

Plus d’infos:

http://www.charentelibre.fr/2016/01/06/sexiste-le-festival-de-la-bd-la-polemique-enfle,3009784.php

http://bdegalite.org

http://www.dargaud.com/bd/Glenn-Gould

http://www.slate.fr/culture/85859/game-of-thrones-rois-maudits

 

Les femmes dans la BD : mauvais genre ? Un débat Médiactuelles-La Machine à lire

Quel plaisir de nous retrouver dans ce lieu où souffle la curiosité, « La Machine à Lire » !

lml_gd_nomLe groupe Médiactuelles remercie Mme Des Ligneris pour son accueil.

 

 

cropped-cropped-mediactuelles-der1.jpg

Invitation

Débat :
Mediactuelles- Les Ateliers de l’égalité – La Machine à Lire,
mercredi 16 mars, 18H30. Bordeaux

Les femmes dans la BD : mauvais genre ?

 

Unknown-4

 

Ce sont des femmes, des dessinatrices, réunies au sein du Collectif des créatrices de bandes dessinées contre le sexisme, qui les premières, ont dénoncé la sélection 100% masculine du grand prix du festival de BD d’Angoulême.

Curieusement la presse, en grande partie, s’est emparée de cette polémique lorsque des auteurs (des hommes) ont, par solidarité, soutenu la démarche de leurs collègues féminines. De telles réactions questionnent avec acuité la place des femmes dans la bande dessinée, leurs rapports avec les éditeurs et autres professionnels du secteur, mais aussi leur visibilité et cela va bien au-delà de l’attitude plus que maladroite des organisateurs du festival.

 

Unknown-2

Les femmes représentent aujourd’hui plus de 25% des auteurs francophones, leur contribution et puissance créatrice est loin d’être marginale ou secondaire. Au sein du 9e art, (mais c’est aussi le cas dans toutes les formes d’expression artistique et au sein de toutes les organisations professionnelles notamment) être un homme n’est nullement un gage de qualité…

Comment le monde des bulles se comporte t-il avec ses créatrices ? Tel est le débat proposé par l’association Médiactuelles-les Ateliers de l’égalité qui se mobilise pour promouvoir et défendre l’égalité professionnelle femmes-hommes au sein de la société.

images-1

Le mercredi 16 mars 2016, à 18H30

à la librairie La Machine à Lire, Bordeaux

glenn-gould-tome-1-glenn-gould-une-vie-a-contretemps

En présence de :

Marie Gloris Bardiaux Vaïente, scénariste de BD. Travaille pour différents éditeurs : Delcourt avec Isabelle La Louve de France ; Dupuis, avec des publications régulières dans Spirou…

Signataire de la charte du Collectif des créatrices de BD contre le sexisme. Docteure en histoire contemporaine et enseignante

Sandrine Revel, auteure et illustratrice de BD, Prix Artemisia 2016 pour Glenn Gould, une vie à contretemps (ed. Dargaud, 2015).

Signataire de la charte du Collectif des créatrices de BD contre le sexisme.

Eric Audebert, directeur artistique de l’association 9-33, organisateur du festival Regard 9, La bande dessinée autrement

Modération : Marie Christine Lipani, chercheuse IJBA-MICA, présidente de Mediactuelles-Les Ateliers de l’égalité

Elle est l’auteure de « Les femmes dans Astérix. Uniquement des emmerdeuses ? (in le Tour du Monde d’Astérix, B. Richet (ed.) Presse Sorbonne Nouvelle, 2011), et « La révolte des personnages féminins de la bande dessinée francophone. Cartographie d’une émancipation de fraîche date » (Le Temps des médias, n°12, 2009)

 

Entrée libre

http://mediactuelles.com

Twitter : @mediactuelles

mail : mediactuelles@gmail.com

4164896493-55d6ca831eec5

Plus d’infos:

http://www.charentelibre.fr/2016/01/06/sexiste-le-festival-de-la-bd-la-polemique-enfle,3009784.php

http://bdegalite.org

http://www.dargaud.com/bd/Glenn-Gould

http://www.slate.fr/culture/85859/game-of-thrones-rois-maudits