Archives pour la catégorie Medias

Femmes en première ligne (1)

ANNONCE / A chacun ses mots clés

####Femmes, égalité, solidarité, développement !

Aujourd’hui, en 2017, nous pouvons encore nous poser la question :

Femmes victimes ? ou moteurs des sociétés ? Où en est le féminisme ?

 

« Quand des femmes sont élues à des postes politiques, les politiques sont plus variées et sensibles à la dimension du genre. La santé, l’éducation et le bien-être social s’améliorent, des progrès sont visibles en termes de gouvernance et de lutte contre la corruption », a déclaré le commissaire. (Emancipation)

Cette question est de pleine actualité. Ici même, en France, où La déclaration des droits de l’homme…(et de la femme…dans le souvenir de la militante Olympe de Gouges)… constitue la règle du jeu en vigueur dans cette république laïque, la question n’est pas réglée pour autant. (Que dire alors de régimes politiques où la notion même de démocratie est étrangère !)

Prochainement ici,

le texte servant d’appui à une intervention lors des Rencontres des solidarités

A Arcachon, au Tir au Vol

ce samedi 18 novembre à 15 heures

Il sera question de:

1 / l’Actualité / Femen/ Femmes migrantes au Forum Crans Montana / Question des droits à la COP 23

2/ Portraits de femmes de combat / Malala/ Femmes de Tunisie…et bien d’autres

3/ de Statistiques / Les chiffres pour résumer la situation en France, en Europe, Dans le monde

 

French President Emmanuel Macron (C) and Paris Mayor Anne Hidalgo attend a minute of silence after they laid a wreath of flowers in front of a commemorative plaque next to the « A La Bonne Biere » cafe and the Rue de la Fontaine au Roi street, in Paris, France, November 13, 2017, during a ceremony held for the victims of the Paris attacks which targeted the Bataclan concert hall as well as a series of bars and killed 130 people. REUTERS/Philippe Wojazer

4/ Des questions en suspens… voire en recul

IVG et Violences sexuelles

5/ Ou en est le mouvement féministe ? ou plutôt…les féministes ?

Les laïques, les décoloniales, et les autres

6/ Les raisons d’espérer

ONU / ONG / Associations de solidarité grandes et petites.

Conclusion:

L’accès des femmes au pouvoir ( éducation, promotion, égalité)  est une des conditions du développement et de la paix.

Aucune femme n’avorte de gaité de coeur. Aucune femme n’envoie son enfant à la guerre avec plaisir. Le viol n’est pas un divertissement sexuel, c’est un acte de domination inadmisssible.

Vous lirez la suite prochainement …Ici même.

 

 

 

Egalité entre les Femmes et les Hommes…des promesses à l’action ?

Tous les mots comptent. La nouvelle, Marlène Schiappa n’est pas ministre des Droits des Femmes, mais bien secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargée de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes. Elle dépend directement du chef. Mais dans cet esprit de « dépassement » des clivages, on ne parle plus que d’Egalité. Lire la suite Egalité entre les Femmes et les Hommes…des promesses à l’action ?

Stop aux scènes de viol dans les séries télé ! Sans blague ?

« Ces scènes de viol semblent avoir été écrites pour montrer des femmes nues et vulnérables, pour faire augmenter l’audimat. Dans Game of Thrones, les agressions sexuelles sont érotisées et trop nombreuses. Dès lors, si la violence du rapport pour le personnage est minimisée à l’écran, le spectateur, lui, peut ressentir une autre forme de violence. En niant la gravité du viol, la série fait violence aux victimes d’agressions sexuelles et leurs alliés ».

Selon Terrafemina,

les producteurs de séries télé disent (enfin) non à l’abus de scènes de viols et d’agressions sexuelles, faits pour montrer des femmes nues et ainsi attirer le public !

En effet, une vieille recette les femmes nues !… mais il est vrai qu’à cette échelle et avec ce réalisme ultra trash, il y a de quoi dire STOP !

L’article d’Anaïs Orieul examine la salutaire réaction des « showrunners » *,  et autres producteurs.

VIOL DE SANSA STARK dans Game of Thrones

« Les agressions sexuelles sont une expérience humaine. Cela arrive aux hommes, aux enfants, aux femmes âgées, et c’est un traumatisme pour tout le monde. Alors pourquoi les scénaristes persistent à réserver le viol à de jolies jeunes femmes ? »

Mais on ne voudrait pour rien au monde manquer la version des faits par KONBINI !  » les dessous tordants des scènes de sexe … »
OUPS, le récit d’Emily, c’était bien de l’humour, selon Première

(> Image à la Une)

* Showrunner : merci Alexandre Astier pour l’explication

C’est un véritable homme-orchestre qui a la main mise sur tout le processus de production : de la salle d’écriture, au plateau de tournage, jusqu’au montage final si nécessaire. C’est lui qui insuffle son identité à la série qu’il dirige.

 

Au fait, qu’en est-il des dernières comédies musicales ? Si certain(e)s d’entre vous les ont vues ? Merci d’utiliser l’espace « commentaires »

Et perso: « Sex and the city », c’est pratiquement la bibliothèque rose de notre enfance ! MCC

Violences faites aux femmes (2) vues par la presse et les médias d’information : on se réveille !

 

Le 21 janvier 2017  > Ajout d’un lien vers >

Alternative Libertaire

sur la véritable nature du viol, pas seulement un acte de défoulement sexuel, mais un acte de domination, de volonté de puissance.

 

____

 

Violences faites aux femmes

En avant propos de la journée du 25 novembre,

l’association Solidarité Femmes Bassin organise un débat

ce 18 novembre 2016, à Lanton

(centre d’animation, route de Blagon, 20 heures).

Il m’a été proposé de faire une courte présentation sur le thème :

Comment la presse et les médias parlent-ils des violences faites aux femmes ?

De nombreux liens sont proposés pour nourrir la réflexion et le débat. Bonne lecture.

Marie Christiane Courtioux, journaliste (carte de presse 32590)

  • Ancienne reporter, présentatrice des journaux, rédactrice en chef de RMC
  • Ancienne présidente du Club de la Presse de Bordeaux
  • Membre de la première équipe de l’IUT de journalisme de Bordeaux, université Montaigne Bordeaux 3
  • aux côtés du Professeur Escarpit et de Pierre Christin, chef de département.
  • ***

Violence Conjugale Banque D'Images, Vecteurs Et Illustrations LiLe choc des photos et des campagnes de dénonciation et de sensibilisation ( diaporama qui peut être projeté sur écran)

Comment la presse et les médias parlent-ils des violences faites aux femmes ?

 Peut-être, avec l’actualité récente, faudrait-il commencer par une revue de presse sur le thème Donald Trump, le président élu qui n’aimait pas les femmes ? ( allusion à une célèbre saga littéraire nordique). Pour rester dans le débat utile… on pourrait se demander si un candidat, en France, pourrait s’en tirer avec le même comportement ?

Voici un relevé de quelques réactions et commentaires.

Le Figaro MadameTrump ses pires déclarations sur les femmes

Le Parisien au féminin LA : Les femmes aussi ont voté Trump

CausetteLe courage d’en avoir peur

On va rester ici sur une acception traditionnelle des « violences faites aux femmes », des brutalités, infligées par plus fort, en signe de volonté de puissance et de soumission sur un individu de sexe féminin, en négation de l’humanité égale des hommes et des femmes.

Alors… verre à moitié vide … ou à moitié plein ?

1 / Avec le recul de plusieurs décennies, on peut constater que la presse d’information (à ne pas confondre avec les médias de divertissement ) s’intéresse au sujet et en tout cas ne le passe pas sous silence:

-Témoins,

-Le 11 novembre dernier, Ouest France relaie le meurtre d’une prostituée et l‘alerte du Syndicat du travail sexuel. Le fait est présenté comme conséquence de la nouvelle loi qui pénalise le client et installe la peur. Le sujet est traité sous l’angle social de la précarisation et non comme un fait divers parmi d’autres.

-En août, la plupart des grands journaux et médias français font état de la suppression de la prescription des faits de viol en Californie

-Cet été 2016, LA PROVENCE  couvre le procès d’un homme violent, « Sept ans fermes pour violences conjugales » / Puis, assurant une forme de «suivi », présente un débat sur le thème : Tout faire pour éviter la récidive

-En septembre, un quotidien national populaire, 20Minutes présente un dossier sur le VIOL. Une première dans le genre ! Facilitée par le numérique qui permet d’associer des liens et de dépasser l’impératif de surface imposé par le papier.

-Dans la presse féminine ?

 –Marie Claire ( mensuel) couvre assez régulièrement l’actualité et prend position. ( voir le dossier : légaliser l’excision, affaire Jacqueline Sauvage, etc.)

Au féminin.com Un nouveau média auquel on  pourrait ne pas avoir pensé !propose un Guide juridique pour épauler les victimes. (Attention aux idées reçues… de part et d’autre)

-Mention spéciale à l’émission de Canal+ Le Cercle sur l’actualité cinématographique qui trouve les mots justes pour présenter le film « Much Loved », de Nabil Ayouch, qui raconte l’histoire de prostituées marocaines, et qui a fait scandale.

Première observation :

La présence ( la montée en puissance ?)  du sujet et son traitement à tonalité pédagogique doivent beaucoup aux campagnes des associations et des pouvoirs publics, mais aussi aux initiatives internationales. (Ex : Aux USA et au Canada ont été lancées de grandes campagnes contre le viol à l’Université. Oui c’est oui, non c’est non)

Reste que les mags féminins ne sont pas réputés pour être spécialement féministes …

Voir leur traitement de la loi El Khomri épinglé par un très sévère  ACRIMED

Quant à la presse « jeunesse » Un exemple de la « youth culture » MELTY qui rassure ! Si les jeunes n’ont pas d’autres soucis que les stars de leurs séries préférées.. alors tout va bien !

2/ …Et du coup, il subsiste un réel malaise. L’opinion répandue est que la presse traite ces faits « par-dessus la jambe », comme de « simples faits divers » *.

EX de Brain Magazine  ( « magazine intellol ») présente une sélection assez convaincante à l’appui de sa thèse :

« Selon Pauline Arrighi (@FleurFurieuse), porte-parole d’OLF, les journaux français endossent une part de responsabilité importante dans la banalisation des féminicides »…

Il suffit de relever – récemment encore – certains couacs ou dérapages, par ignorance, facilité et tentation du bon mot. Comme cet article du Berry Républicain : il relate le procès d’un homme pour effraction et tentative de viol sur son ancienne compagne, et le raconte comme une saynète de cinéma muet ou un épisode de théâtre de boulevard. La victime et le chef d’accusation sont totalement minorés sous la verve et les clichés du rédacteur (en réalité une rédactrice). ( L’article a été retiré depuis, y compris en cache sur Google au nom du droit à l’oubli).

L’avis de Libération : c’est « tagada tsoin tsoin ! »

Dans le même registre « théâtral »Sud-Ouest est moins outrancier ! : Le crime était inspiré d’une série télévisée

Parmi les observateurs critiques de la presse et des médias, ACRIMED a épinglé un certain nombre d’articles consécutifs à la journée du 8 mars 2016. Les violences conjugales, un divertissement médiatique.

Deuxième observation : cette circonstance aggravante ! on peut observer un réel changement de ton

-selon qu’il s’agit de violences domestiques, conjugales (traitées en mode mineur),

– ou de violences ethniques et politiques (Femmes esclaves sexuelles), traité comme un grand fait de politique internationale et d’atteinte aux droits de l’Homme.

Autrement dit, certaines violences sont anecdotiques d’autres plus nobles.

Mais au total, dans la plupart des médias, on n’hésite pas à user ( et abuser ?) du choc des photos.

Citées par Au Feminin, les images du Magazine bulgare « 12 » sont … déconseillées aux moins de 12 ans.

3/ Grace au numérique, de nouvelles voix se font entendre sur le web et les réseaux sociaux.

Quelques exemples :

-Le blog Tout à l’ego, de Sophie Gourion

On y trouve un savoureux florilège de pubs pour la Fête des mères … ou pas plutôt des femmes de ménage ? / et, moins léger, d’Octobre rose.

Et son blog sur Tumblr, les « mots qui tuent », présente, entre autres, une compilation d’articles pour dénoncer le traitement journalistique des violences faites aux femmes.

Les Inrocks se sont réjouis de cette sélection et ont salué l’initiative.

-Le blog Crêpe Georgette de Valérie CG, pousse l’analyse et dénonce les mythes du viol persistance d’idées reçues et de stéréotypes masculins (elle l’a bien cherché, un si bon père de famille, un policier jusque là irréprochable, etc)  qui finalement troublent le jugement du lecteur…et propose en novembre 2014 une charte aux journalistes, à l’instar de la 2ème recommandation du Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes

 -Une presse féministe se développe, mais sa diffusion reste assez confidentielle et dans une population majoritairement acquise. Comment aller au delà, à la rencontre des autres lecteurs ?

Quelques exemples :

Les Nouvelles News

 Causette 

Qui se veut pionnière du genre et le prouvait en juin 2014 en s’en prenant au sexisme dans l’Armée. Et s’est attaquée de face au nouveau président américain. Et lance un sondage « Causette présidente »  Elisez votre gouvernement idéal !

Clara Magazine

propose des ateliers pédagogiques sur le thème journalisme et laïcité

Et sympathisants :

 Brain ( analyse déjà citée)

 LES INROCKS

Pas seulement rock !

 L’Obs

 Le Haut Conseil conseille :

 

Et maintenant deux développements de ce sujet qui seraient à traiter à part : celui des médias de divertissement/ celui des nouvelles résistances à la tyrannie ( sic) de la laïcité.

 

4/  Pourquoi traiter le cas des médias audio visuels à part : à cause de leur influence sur toute une partie, jeune, non prévenue, de la population. A cause de la nature de leur contenu (qui le plus souvent n’est pas du journalisme, mais de la com, et du soi-disant « divertissement ») A cause de la nature de leur tutelle, le CSA ( conseil supérieur de régulation qui n’existe pas pour la presse écrite soumise à la loi sur la presse du 29 juillet 1881).

Récemment le CSA a adressé des remontrances – même une mise en demeure- à I-Télé- sur l’honnêteté de l’émission de Morandini. Cet animateur est mis en examen pour des faits de corruption de mineur mais a continué à exercer ses talents au titre de la présomption d’innocence.

5 / Dans cette actualité troublée, certains mouvements dénoncent une nouvelle forme de violences sociales faites aux femmes :

à la faveur de l’affaire du « burkini »,

(instrumentalisée par une chaîne de télévision australienne pour ridiculiser la France,)

a rejailli un conflit sous jacent et une fracture entre deux conceptions du féminisme :

-l’une, laïque, universitaire (Simone de Beauvoir, Benoite Groult, Elisabeth Badinter)

-et l’autre anti-laïque (d’inspiration néo religieuse, chrétienne , islamique et décoloniale)

Cette dernière dénonce une nouvelle forme de violences, sociales et psychologiques, de nature néo-coloniale que la république laïque inflige aux femmes d’autres religions et cultures.

Témoin le dernier rapport moral de la Commission « Islam et laïcité »

http://www.islamlaicite.org/quand-des-feministes-soutiennent-des-lois-racistes-2/

 En face, les points de vue de :

Osez le féminisme

http://osezlefeminisme.fr/arretes-anti-burkini-de-qui-se-moque-t-on-des-femmes-pardi/

« Les femmes de confession musulmane en sont les grandes perdantes, victimes d’actes d’humiliation, sur fond de racisme et de sexisme… »

Clara magazine ( Editorial )

« Les arrêtés contre les femmes en burkini étaient une mauvaise réponse, une réponse parfois violente à une question simple et juste : peut on accepter dans notre pays un objet incompatible avec les valeurs de la république, un vêtement politique qui rappelle aux femmes qu’elles doivent rester invisibles. »

  • En août 2015, l’article de David Simard  « Islam et laïcité : interdire le voile au nom du droit des femmes c’est une tyrannie »

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1404123-islam-et-laicite-interdire-le-voile-au-nom-du-droit-des-femmes-c-est-une-tyrannie.html

-Féminisme et religion ne sont pas incompatibles : une enquête qui vise à apaiser les tensions

Si vous lisez les contributions au labodecolonial, vous trouverez des dénonciations tout à fait fondées, contre l’enfumage d’Halloween, le marketing hollywoodien…Mais le meilleur héberge aussi le pire, la dénonciation de la laïcité, qui serait l’instrument d’oppression de la France post coloniale.

Ceci est, c’est vrai, un autre débat, qui va beaucoup plus loin que la nature du « fait divers ».

 

Divers articles et documents:

-L’année 2016 avait mal commencé avec les agressions commises contre 500 femmes  lors des fêtes du nouvel an à Cologne / Le Plus OBS publie un texte de Clémentine Autain, femme politique. « Condamnons ce qui doit l’être, les violences … »

La Lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes ( ici lettre de Nov 2015 présente les principales données chiffrées.

-Une soirée spéciale sur FranceTV en 2015 (24 nov) « Sortir de l’isolement » faisant état de nombreux témoignages.

Le Journal des Femmes.com publie la campagne photo contre le viol « ça arrive n’importe quand » de la photographe Yana Mazurkevitch

 

 

Annexes

Evaluer l’audience et l’influence de la presse et des médias :

 

OJD ( Alliance pour les chiffres de la presse et des medias)

http://www.acpm.fr/Chiffres/Diffusion/La-Presse-Payante/Presse-Quotidienne-Regionale

 

Internet 202 105 854 916 de pages vues en 2015

 

ONE ( mesure de la presse et de ses versions numériques)

http://one.acpm.fr/2016_09/one_global_2016_V3.html

-30 jours papier+internet ( dont détail mobile, tablette etc)

PQR : Juin 2016 plus de 43 millions de journaux ou clics

Les principales marques sont entre 8 millions et 20 millions d’exemplaires consultés

 

Classement des sites :

http://www.acpm.fr/Chiffres/Frequentation/Classement-des-Sites/Classement-Unifie-des-Sites-GP

 

surprise OhMyMag.com / féminin classique / 37 millions de visiteurs uniques en sptembre ( en hausse constante)

 

MEDIAMETRIE ( mesure des audiences de radio télévision internet cinéma…)

http://www.mediametrie.fr/

 

Quelques audiences de télévision

Un jour moyen du lundi au dimanche :

TF1 : (20,3) 53.650.000

France 2 : (12,3) 49.983.000

M6 : (10,5) 51.034.000

ARTE : (2,5) 39.300.000

BFMtv (2,3) 33.199.000

 

Quelques audiences de presse comparées :

Figaro : 305.000

Le Monde : 264.559

Libération : 74.094

Sud Ouest : 248.269 ; 2eme der Ouest France 687.527 ; Nice Matin 77.850 ;

TV Magazine : 4.842.767

Femme Actuelle : 621.809

Paris Match 543.528

Elle : 328.663

Closer : 278229 ( en baisse)

Causette : 59.221

 

 

Quelques audiences de sites Internet :

 

Juillet 2016 :

Google /Facebook/ YouTube/Twitter/Apple/Orange/Instagram/Amazon/leBonCoin/SnapChat/Pages Jaunes/ Samsung/Linkedin/Wikipedia/SFR/Franec Télévision/ Le Monde/ 21 20Minutes/23 Le Figaro/25 l’Equipe/27 TéléLoisirs/28 Meteo France/ 30 Le Parisien /

 

Top 10 des réseaux sociaux :

 

http://www.mediametrie.fr/internet/pages/la-netletter-de-juillet-2016.php?p=147&page=233#tendances

 

 

en mars 2016 au moins 33, 6 millions se sont rendus au moins une fois sur un des réseaux

1er Facebook 32,7

2eme Twitter 12,1

Instagram, Linkedin, Snapchat, etc …

 

 

 

Pour ensavoir plus sur la presse et les médias :

Fait divers :

Fait divers est un terme péjoratif ( bien à tort selon moi ) pour désigner le récit en terme anecdotiques des réalités catastrophiques, accidentelles, tristes, mesquines,  etc. de la vie des gens que nous sommes.

 

Médiacadémie :

http://www.mediacademie.org/3927/et-si-les-journaux-setaient-complement-plantes-en-pariant-sur-le-numerique#comment-60671&xtor=&utm_source=ExtensionFactory.com&utm_medium=extension&utm_campaign=extension&utm_content=notification

 

 

 

 

 

 

Quelques pistes pour le débat

 

Qu’entend t’on par avancées (ou acquis) du féminisme ?

Qu’entend-on par violences ?

 

Y a t’il assez à faire avec les violences physiques

Faut-il aujourd’hui évoquer des violences psychologiques et politiques

La laïcité fait-elle partie des avancées à défendre ? et comment ?

 

Qu’entend-on aujourd’hui par médias ?

Presse et télévision, sites internet, médias sociaux, blogs des « influenceurs

Ont ils la même influence, la même éthique, la même règlementation ?

 

Un journaliste, un chroniqueur, un éditorialiste, un polémiste, un penseur philosophe…un expert, tout le monde s’exprime sur le web : sont-ils crédible ?

 

Lisez vous la presse ? Regardez vous la télé … lesquels et pourquoi ? Qu’en pensez vous ?

 

Pouvez vous citer un programme diffusant une image dégradée de la femme ?

L’inverse ?

 

L’égalité Hommes-femmes ?

Est-ce question de volume, de nombre ?

Est ce question de rôle ? d’Impact ?

Faut il ou pas des quotas ? ( loi Roudy 1983)

Faut il ou pas une discrimination positive ? Le temps de franchir un pas décisif ?

Les politiques si souvent attaqués ont ils joué des rôles décisifs ?

 

Le rôle de l’école ?

Qui en connaît les programmes exacts ? Enseignants, parents, politiques, société ?

 

 

 

Avancées de l’Egalité, violences faites aux femmes: l’invitation à débattre de Solidarité Femmes Bassin

En avant-première de la Journée Internationale pour l’Elimination de la Violence envers les Femmes ( 25 novembre), Solidarité Femmes Bassin invite au débat

  • le vendredi 18 novembre 2016 à 20 heures
  • à LANTON, Centre d’animation, route de Blagon
  • sur le thème:

Les avancées de l’Egalité Femmes/Hommes:

Qu’en pense la société ? Qu’en disent les médias ?

le sujet sera traité par Mme Geneviève Couraud, invitée, membre du Haut Conseil à l’Egalité entre les Hommes et les Femmes

flyer-18-11-2a5 FLYER 18 11 2A5.pagesUn débat suivra

précédé par une courte revue de presse

commentée par Marie Christiane Courtioux sur le thème :

Comment la presse et les médias relatent les violences faites aux femmes*

Avec la participation de

Marie Christine Lipani, directrice adjointe de l’IJBA, présidente de Médiactuelles 2016

Elle viendra en particulier, apporter des réponses à la deuxième recommandation du Haut Conseil : sensibiliser les journalistes et futurs journalistes au traitement de ces informations.

Comment les écoles de journalisme intègrent-elles cette recommandation dans leur programme ?

  • La revue de presse sera publiée ici même le vendredi 18 novembre, afin d’être consultée à volonté par les membres de Médiactuelles, nos lectrices/lecteurs et le public intéressé.
  • Merci de nous faire part de vos commentaires. Merci de vous abonner -gratuitement- au blog.

Et qui va faire la vaisselle ?..

En guise de hors d’oeuvre avant la rentrée … quoi qu’elle soit déjà très entamée par les politiques.

Et qui va faire la vaisselle…

Une émission de France Culture à réécouter  : Women’s power, les nouveaux féminismes, dans la série Grande traversée présentée par Charlotte Bienaimé. Elle était consacrée au « travail salarié, travail domestique ». Est-ce qu’on a vraiment progressé vers l’égalité ? Pas sûr.
http://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=1559eecb-b340-474c-9f50-815ff26b3898

L’autre moitié de l’humanité

Courrier International, en partenariat avec France Inter, propose un hors série ( avril mai juin 2016): Une histoire des femmes.

 

Sur titre alléchant :

Anges, démons, muses ou rebelles, de Néfertiti à Mère Thérésa

Certes il n’est pas exhaustif, mais donnera une vision panoramique aux jeunes générations, qui pourraient avoir zappé les « suffragettes », chercheuses ou artistes novatrices en leur temps.

Lire la suite L’autre moitié de l’humanité

ACPM publie les audiences de sites GP à février 2016

Le plus nouveau dans les chiffres publiés par l’ACPM en février 2016 est la mesure de la consommation des médias grand public sur sites mobilesClassement sites web mobiles où l’on constate que les sites d’information sont les plus consultés :

(Les résultats peuvent être consultés par rang et par ordre alpha des titres)

Les dix premiers : L’Equipe / LeMonde / TéléLoisirs /LeFigaro /Bfmtv /20Minutes / LeParisien / Footmercato /L’Obs / FrancetvInfo /

*

Dans le classement des sites numériques Grand Public, les sites de service comme Orange ou le Bon coin  passent largement devant la presse d’information. Mais on sait qu’Orange, par exemple, cumule offre de contenus et services en ligne.

Classement Unifié des Sites Grand Public

Le quarte de tête de la presse quotidienne d’information:

L’Equipe / LeMonde / LeFigaro / le Parisien  ( 4-5-6-8)

Huffington Post (22) / Libération (24) / Les Echos (26)

Côté télés :

BFMtv (9) / FranceTvInfo (12) / Canal+(29) / ARTE (38)

TF1 ? Non communiqué ? est absent du classement.

 

Presse quotidienne régionale :

Ouest France (16) / Sud Ouest (27) / 

La Dépêche (31) / La Voix du Nord (35)

Magazines :

Closer (32) /Voici (37) / Elle (39) / Paris Match (40) /

Nouveaux médias :

Huffington Post (22) / Melty (33) / AuFeminin

Autres:

Doctissimo (10) /  Se Loger (23) / Service Public ( 25 ) / nouveau : Wamiz  ( site des animaux de compagnie) (86)

 

L’ACPM / Alliance pour les Chiffres de la presse et des Médias : une véritable organisation paritaire et tripartite entre éditeurs, annonceurs et agences.