Archives pour la catégorie Politique

Où est la femme ? ( suite et re-suite )

Certes, ça se passe ailleurs, et ça donne des idées.

Au Québec,

Dans le cadre de l’activité Héritières du suffrage de la section du Québec du Réseau des femmes parlementaires du Commonwealth,
une députée a raconté son parcours pour encourager les jeunes femmes à se lancer en politique:

http://www.lautrevoix.com/actualites/politique/2017/2/24/encourager-les-femmes-a-se-politiser-.html

D’autres lancent un appel à la mobilisation des femmes pour la reconstruction d’Haïti. En passant là aussi par la « politisation ».

http://sisyphe.org/spip.php?breve2542

« La mission du Groupe Femmes, Politique et Démocratie est d’éduquer la population en général, et plus particulièrement les femmes, à l’action citoyenne et démocratique. »

Lire la suite Où est la femme ? ( suite et re-suite )

Où sont les femmes ?

Une seule femme – et même pas socialiste- à la primaire organisée à gauche par ce parti ! Qu’arrive-t’il ? Que se passe-t’il ?
MEDIACTUELLES n’a pas pour vocation de faire de la politique partisane, mais là …
Difficile de ne pas embrayer  !

Marie Christiane Courtioux

journaliste (32590)

 

L’association « #JamaisSansElles » propose une explication :

« Les femmes, encore minoritaires en politique, reçoivent d’énormes pressions dans ce monde masculin. Ces derniers ne veulent pas céder leur place à une femme. Alors il faut être combative, presque guerrière ».

C’est bien possible ! Même si nous voulons croire que notre société n’est pas aussi rétrograde que l’image qu’elle offre à l’occasion de cette compétition.

Parmi les candidats, plusieurs d’entre eux n’ont aucun espoir de l’emporter. Ils viennent pour profiter de la tribune, faire – comme on dit- avancer le débat d’idées !  C’est la démocratie.

En quoi le retrait de Mme Lienemann a t’il favorisé le rassemblement ? En quoi aurait-elle gêné le débat et empêché l’émergence d’un choix majoritaire ?

Il est où le problème ? Au parti ? Chez les femmes ?

L’explication de Mme Juliette Méadel ( secrétaire d’Etat du gouvernement actuel) est particulièrement confondante !

« Les femmes s’autocensurent davantage dans les moments difficiles «  Elle était invitée de Territoires d’info sur Public Sénat et Sud Radio.

Alors, une explication un peu plus convaincante ?

Ne serait-ce pas plutôt un vrai problème de fond et d’organisation partisane, comme s’interroge Anne Emery-Dumas, sénatrice de la Nièvre ?

Autocensure, machisme ou vrai problème de fond ?

Où sont passées tout à coup les Martine Aubry, les Ségolène Royal, les Christiane Taubira ?  Trop lucides, trop désabusées ? Et à défaut des baronnes, aucune jeune pétroleuse capable d’affronter un club d’affreux machos et de faire un carton ?

Oui, comme Nathalie Goulet, sénatrice UDI, on croyait -nous aussi- connaître  » plutôt des femmes combattantes que des femmes qui se désistent »

Quelle belle occasion perdue de décrire une France où tout le monde serait sur pied d’égalité. Où on pourrait parler de l’éducation des enfants, de l’école, de l’entreprise, de la vie publique ou domestique, en termes équisexe, comme on dirait ambidextre. C’est à dire avec 100% d’ atouts pour une réussite.

Et donc pourquoi pas Tout Présidents ?

La campagne Tous Présidents

————————————————-

*Il est vrai que les hommes ont suffisamment  de motifs de division sans aller compliquer la situation en invoquant les femmes. Témoin, ce coup de gueule des recalés d’avance.

*Sylvia Pinel  » femme alibi » de la primaire ? ( 20MINUTES)

(Image XX FrancetvInfo)

 

> Lire l’article de Sophie Vandermolen et revoir l’émission sur Public Sénat

https://www.publicsenat.fr/article/politique/primaires-pourquoi-si-peu-de-femmes-51728

Qui est la femme forte à la Culture pour François Fillon ?

Au cours des trois débats des candidats de la Droite et du Centre à la Primaire ouverte du parti Les Républicains, il a été peu question de culture.

Cela ne signifie pas que les candidats n’aient pas de programme dans ce domaine.

Chez le vainqueur, quels sont les choix, les propositions ?

Priorités ? Patrimoine ou arts vivants ?

Médias ? Service public de l’information ?

Financements ? privés, publics ?

Gestion égalitaire Hommes/Femmes ? *

FRANCE CULTURE ( Zoé Sfez, émission Le journal de la Culture) a fait l’effort de lire et de nous résumer le programme du « favori » des sondages.

On y fait la connaissance d’une femme d’influence auprès du candidat de la Droite.

On lui prête le choix : Tout pour le patrimoine ?  N’exagérons rien, mais « plus encore »,  ce serait elle :

(400 millions d’euros/an contre 360 actuellement, ce n’est pas vraiment un tremblement de terre !)

« Muriel Genthon, ancienne conseillère de Jean-Jacques Aillagon, quand il était ministre de la culture jusqu’en 2005, a été inspectrice générale des affaires culturelles au ministère de la Culture avant d’être nommée haut-fonctionnaire à l’Egalité femmes-hommes, toujours Rue de Valois. Elle est surtout architecte de formation et spécialiste du patrimoine, et c’est elle qui a mené un travail de terrain pour récolter les idées qui ont abouti à ce programme. »

Membre du Haut Conseil à l’Egalité Hommes/Femmes, elle aura l’occasion de préciser ses orientations et nous suivrons ses initiatives avec intérêt.

La Culture selon François Fillon

La lecture de BFMTV par Jammal Henni

Une vision du « partage de la culture » dénoncée par l’Humanité.fr

Le texte original « Une politique culturelle forte et lisible pour préparer l’avenir »

Marie Christiane Courtioux

 

Si vous avez des infos, des observations, merci d’utiliser l’espace commentaires.

Retrait du projet de divorce par consentement mutuel !

 Femmes solidaires nous adresse le courrier adressé aux députées de la Gironde.

L’association, comme bien d’autres ( liste en fin de courrier)-demande le retrait pur et simple du projet du « divorce sans juge ».

 

                                                             Madame la Députée

 

 

La Teste de Buch le 15 juin 2016.

 

 

Objet: projet de loi concernant la procédure de divorce par consentement mutuel.

 

Madame,

 

Nous avons l’honneur de vous alerter sur la procédure de divorce par consentement mutuel sans juge, qui contrairement à ce qu’on tente de faire croire, ne constituera pas un progrès pour les femmes mais bien une régression.

En effet :

  • seul le juge peut s’assurer lors d’un divorce à l’amiable, que la loi du plus fort ne l’emporte pas au détriment des plus faibles,
  • certaines femmes risquent de faire fi des violences conjugales subies (vous en connaissez la fréquence!) et souhaitent donc que le divorce se fasse très vite. Elles ont recours au divorce par consentement mutuel et peuvent alors brader leurs droits (pension alimentaire, prestation compensatoire, partage des biens, autorité parentale et mode de résidence des enfants) dont seul le juge permet de contrôler la justesse et l’équilibre,
  • ce service public, ainsi transféré vers le droit privé (avocat, notaire), entraine le risque d’une grande inégalité en fonction des capacités financières de chaque conjoint,
  • les enfants aussi seraient les oubliés et à coup sûr les perdants. Comment peut-on imaginer un enfant mineur demandant l’intervention du juge comme le lui permettrait cette loi ? Quel rôle veut-on lui faire jouer dans le conflit de ses parents ?

 

Les procédures de divorce doivent être certes améliorées mais ce projet est trop dangereux pour les droits des femmes et des enfants.

Femmes Solidaires, ainsi que les autres organisations (cf. Communiqué ci-dessous), demande le retrait immédiat de cet amendement et l’augmentation des moyens humains et financiers alloués à la justice.

 

 

Françoise COINEAU

Présidente de Femmes Solidaires Gironde

                                                     Communiqué:

Le divorce « par consentement mutuel » sans juge

   Un divorce très dangereux pour les droits des femmes.

Comment combattre la lenteur excessive de la justice ? Comment « faciliter », « accélérer » la procédure ?

Jean Jacques Urvoas, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a trouvé le moyen : supprimer le passage devant le juge lors d’un divorce. Mesure de bon sens ? Non, fausse bonne idée !

Pourquoi ?

Parce que les associations féministes rencontrent tous les jours des femmes dont les droits ont été mal défendus lors d’un divorce.

Parce qu’au quotidien beaucoup de divorces sont prononcés au détriment des droits des femmes, notamment à cause de la formation des magistrat/es et avocat/es sur la base d’un droit relevant d’une idéologie patriarcale traditionnelle.

Nous devrions donc nous réjouir de ne plus passer devant un juge ! Mais en fait cela risque d’être encore pire pour les femmes : lorsqu’il y a violences dans le couple, une fois leur décision prise de quitter le conjoint violent, les femmes qui en sont victimes souhaitent que cela se fasse le plus vite possible et elles sont souvent prêtes à brader leurs droits (prestation compensatoire, pension alimentaire, résidence des enfants…).

Seul le magistrat peut entendre les époux et s’il le juge utile reporter l’audience ou rejeter la demande (dans le cas où il estime qu’un des époux est lésé ou qu’il n’y a pas de véritable consentement).

C’est pour cela que nous rejetons cette réforme du divorce !

Les procédures de divorce doivent certes être améliorées, mais en donnant plus de moyens à la justice et non en renvoyant un service public vers le droit privé, dans la plus pure lignée libérale !

Les conséquences pour les femmes risquent d’être gravissimes, tant financièrement qu’en terme de préservation de l’ensemble de leurs droits, notamment lorsqu’il y a soit des violences, soit des enfants. Qui peut croire sérieusement que le coût final sera de 50 € , cette somme visant à couvrir l’enregistrement de l’acte mais non la rémunération du notaire ? Qu’en sera-t-il de l’aide juridictionnelle accordée pour les femmes ayant de faibles ressources par ailleurs actuellement peu élevée ?

Nos associations demandent le retrait immédiat pur et simple de cet amendement et l’augmentation des moyens humains et financiers alloués à la justice pour qu’elle soit rendue dans de meilleurs conditions, notamment de formation des magistrat/es et de délais.
Abandon de Famille – Tolérance Zéro
Amicale du Nid
Assemblée des Femmes
Les Chiennes de Garde

Coordination des Associations pour le Droit à l’ Avortement et la Contraception

Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes.

Collectif National pour les Droits des Femmes
Les effronté-e-s

Fédération Nationale Solidarité Femmes
Femmes égalité

Femmes solidaires

FIT – Une femme un toit

Grand Chapitre Général Féminin de France
Ligue du Droit International des Femmes
Maison des Femmes Thérèse Clerc
Mémoire traumatique et victimologie

Osez le Féminisme
Planning Familial

Regards de Femmes
Réseau féministe Ruptures

http://www.femmes-solidaires.org

 

Lever l’omerta et au-delà… l’égalité en politique, à régler d’urgence !

Harcèlement, agressions sexuelles, un homme politique, vice-président de l’Assemblée Nationale,  contraint de démissionner pour assurer sa défense, une longue enquête de Médiapart et France Inter, huit témoignages mais pas de plainte en bonne et due forme à l’encontre de Denis Baupin, dirigeant historique des Verts :

Sur le plateau de BFMTV, à l’invitation de Ruth Elkrief, quatre femmes, journaliste, militante, femme politique, avocate, ont porté un regard clair, prudent mais ferme sur la situation.

Lire la suite Lever l’omerta et au-delà… l’égalité en politique, à régler d’urgence !

Le TNS Sofres 2016 est paru : 2017 se jouera-t-elle en 2016 ?

 

TNS Sofres publie L’état de l’opinion 2016 aux éditions du Seuil

2017 se jouera-t-elle en 2016 ?

Extrait :

Attentats, crise des réfugiés, chômage, COP21, tripartition du paysage politique français, montée du Front national, impopularité de l’exécutif, élections au Royaume Uni et en Espagne … de nombreux faits ont marqué et même ébranlé l’opinion durant l’année 2015,en France comme au delà des frontières.

LIRE le COMMUNIQUE

LIRE la présentation sur le SEUIL

Dans cette édition 2016, rendre compte de l’état de l’opinion sur les grands sujets de l’année écoulée s’inscrit surtout dans une démarche de mise en perspective des élections de 2017. Edouard Lecerf et Olivier Duhamel donnent le ton en ouvrant le premier chapitre sur les « dix faits de 2015 qui feront 2017 », tandis que d’autres experts approfondissent certains sujets dans cette perspective électorale 2017 :

Lire le Baromètre politique TNS Sofres février 2016

  • Le terrorisme au cœur de la prochaine élection présidentielle ?
  • A quel niveau une baisse du chômage la candidature de François Hollande devient-elle « crédible » ?
  • « Puissance solitaire » contre « plafond de verre » : le Front national doit-il perdre la première pour briser le second ?
  • Quel rôle doit avoir l’Union Européenne dans la gestion de la crise migratoire ?
  • Alain Juppé : bulle d’opinion ou phénomène durable ?

 

L’édition 2016 nous donne aussi à lire d’autres sujets de société ayant saisi l’opinion tels que :

  • L’avenir du syndicalisme
  • Les démocraties européennes à l’épreuve de la crise
  • Le portrait des adolescents d’aujourd’hui

 

 

 

      

La visibilité des femmes en recul en 2015, selon l’Observatoire de la parité dans la presse française

151 personnalité féminines présentes dans le TOP 1000 selon l’Observatoire de la parité, en 2015. Essentiellement des femmes de médias, des politiques et…Une seule femme dans le TOP 100 des sportifs !CP%20parit%C3%A9%20commentaire%201000

Brigitte Bardot est ( encore) à la 25eme place du TOP 100 des Femmes Culture & Médias ! Devant Marion Cotillard et Beyoncé…Cherchez l’erreur !

LIRE la méthodologie et les résultats détaillés ( infographie excellente) en PDF

Les Sociétales / Parole aux femmes : nouveau rendez-vous les 8 et 9 mars 2016

RENCONTRE, CONFÉRENCE

Les Sociétales, parole aux femmes

2e édition
Du mardi 8 mars 2016 au mercredi 9 mars 2016
Hôtel de ville
Deux jours consacrés aux femmes et à leur vie active dans les sphères personnelle et professionnelle. Avec des rencontres et des échanges, des réseaux pour parler emploi, économie et engagement au féminin. Ouverts à toutes (et tous…) !

Tout au long de l’année, la ville de Bordeaux s’engage auprès des femmes en facilitant les échanges et la valorisation des compétences sur de nombreux thèmes comme femmes et économie, femmes et numérique, femmes et sport, femmes et culture…

 

La Journée internationale du droit des femmes, fêtée chaque année le 8 mars, est l’occasion de dresser un bilan mondial des progrès réalisés, d’appeler à évoluer encore afin d’avancer tous ensemble, hommes et femmes, vers une société plus équilibrée.

Programme en cours.

Vous pouvez suivre Les Sociétales sur Twitter : @BordeauxFeminin

Lire la suite Les Sociétales / Parole aux femmes : nouveau rendez-vous les 8 et 9 mars 2016

Actu : 50% de femmes au gouvernement, mais les grands postes leur échappent

Quoi de neuf  au gouvernement ? Pas de ministère régalien ( Défense, Affaires Etrangères, Justice), simplement une parité numériquement parfaite -19/19 – une « prise de guerre »  ( Voir le tweet de Emmanuelle Cosse) chez les verts, et de nouveaux visages, dont celui de la nouvelle ministre de la Culture et de la communication.

LIRE : http://www.leparisien.fr/laparisienne/actu-people/personnalites/qui-sont-les-nouvelles-femmes-du-gouvernement-11-02-2016-5535989.php

Aux médias, ce sera donc l’affaire d’Audrey Azoulay, ancienne directrice du CNC ( Centre national de la Cinématographie) et conseillère du Président jusqu’à cette nomination

Le nouveau gouvernement au 11 février 2016

Lire la suite Actu : 50% de femmes au gouvernement, mais les grands postes leur échappent

Rula Ghani, épouse du président afghan, au 20 heures de France 2

Libanaise et chrétienne, Rula Ghani est l’épouse du président afghan. Une équipe de France 2 l’a rencontrée pour le JT du 4 janvier 2016. Dans un français parfait, avec lucidité et courage, elle défend une position difficilement imaginable dans ce pays, une république islamique où le statut et l’indépendance des femmes est un combat de tous les instants.

La séquence est à revoir sur le nouveau format du site de FranceTvInfo. On peut y choisir  l’intégralité du JT, ou les différentes séquences qui le composent. Très pratique donc pour retrouver le sujet recherché.

Le portrait de cette « première dame » inattendue avait suscité l’intérêt de la presse internationale dès septembre 2014. Parmi de nombreux reportages celui de l’AFP et celui de Geopolis :

http://geopolis.francetvinfo.fr/rula-ghani-premiere-dame-dafghanistan-et-premier-soutien-aux-femmes-afghanes-68501

 

Image « à la Une » AFP.